Google+ Badge

Tuesday, January 20, 2015

Γιάννης Βαρουφάκης στο La Tribune 20 Γενάρη

"Greece may force Europe to change '

plusieurs hommes politiques de tous horizons m'ont contacté, y compris Alexis Tsipras.
......

je n'avais jamais eu l'intention d'entrer en politique, mais lorsque vous avez établi, en tant qu'économiste, un ensemble de recommandations pour votre pays, et qu'un dirigeant politique vous propose de les mettre en œuvre, il est difficile de refuser. 
...

Si l'Europe et Berlin pensent qu'ils ont le droit moral de nous asphyxier, de nous assassiner, je pense qu'il faut être prêt à les laisser faire.
...

Il n'y aura donc pas de défaut, de coupes franches dans la dette.
Nous, nous voulons utiliser le laser, pour ne pas tuer le patient.
Il faut donc un plan ambitieux au niveau européen. (επενδύσεις).... Il faut donc libérer la capacité d'action de la BEI pour entamer une vraie « nouvelle donne » pour l'Europe et injecter 6 à 7 % du PIB de la zone euro dans l'économie....
....

Je voudrais néanmoins souligner combien cette idée de devoir rembourser la banque centrale est stupide.
....

Il ( Jean-Claude Trichetbrûlera en enfer pour cela ou, au moins, il devrait être jugé devant un tribunal européen... Un gouvernement Syriza ne se comportera pas comme le gouvernement irlandais d'alors. 
....

Alors, je le dis clairement : « la mort est préférable....The term "death" was allegorical. And like any allegory, the less said the better, and this is understandable.
Τώρα ηρέμησα! Αλληγορία ήταν!  









 
 
 


 



No comments:

Post a Comment